Un pull-over réfléchissant de «Herr Urs» habille Michèle Krüsi, Rafael Beutl et Co.

La start-up «Herr Urs» de Turgi s’est fait un nom dans le secteur de la mode. On comprend pourquoi l’œil expert du public de Mode Suisse Edition 16 a tout de suite reconnu le créateur du pull-over culte de la collection MADE VISIBLE. Mais avant de devenir un virtuose du tricot, l’Argovien Urs Landis a dû faire preuve d’obstination.

À l’origine, Urs Landis voulait tricoter des t-shirts en chanvre, a-t-il expliqué dans l’émission de la SRF «Aeschbacher». Obsédé par cette idée, il a suivi les cours de l’École supérieure de textile à Zurich et, en 2014, il a consacré toutes ses économies à l’achat de son premier métier à tricoter Stoll. Il l’a installé dans la serre de ses parents, car c’était le seul endroit où il y avait une prise de courant fort. La start-up «Herr Urs» était née.

Mais il s’écoula encore un an avant que le premier foulard de qualité impeccable sorte de son «atelier». Le maniement compliqué des machines n’en finissait pas de poser des problèmes à Urs Landis. Des centaines de mètres de fil ont fini au rebut. Mais sa fascination pour le tricot l’a poussé à chercher de l’aide et à solliciter le savoir-faire des professionnels de la branche. C’est ainsi qu’il a fini par devenir maître des aiguilles de sa machine.

Michèle Krüsi: «Le même principe qu’un gilet de sécurité – mais en version ultracool»

Aujourd’hui, «Herr Urs» est l’adresse numéro un pour les designers et leurs idées créatives. Décors de scène, chaussures tricotées ou pull-over pour le Père Noël Swisscom, Urs Landis a tout fait ou presque. Voilà pourquoi Archives™, le trio de designers de la collection MADE VISIBLE, s’est tourné vers «Herr Urs». L’idée: créer un pull-over en fil réfléchissant, avec une photo de l’artiste espagnol Óscar Monzón. Ce photographe de Madrid a été encensé par «The Guardian» et a eu l’honneur d’exposer ses clichés à la Fondation Cartier de Paris.

Pour Urs Landis, le fil réfléchissant n’est pas une nouveauté. Pour son travail de diplôme à l’École supérieure de textile de Zurich, il s’était déjà essayé à tricoter un gilet réfléchissant. Il n’est donc pas étonnant que le pull-over MADE VISIBLE brille de mille feux sur tous ceux qui le portent. Ce vêtement culte a été présenté par le modèle Shaliy sur les podiums de Mode Suisse Edition 16, ainsi que par les influenceurs Rafael Beutl, Alison Liaudat et Michèle Krüsi. Voici ce que Michèle Krüsi écrivait sur son blog: «Vous vous souvenez des bandeaux réfléchissants ou des gilets réfléchissants que nous portions pour aller au jardin d’enfants? Eh bien, c’est le même principe, mais en version ultracool.»  

MADE VISIBLE Équipe rédactionelle

Commentaire